top of page

Arrestation du journaliste Ihsane el-Kadi en Algérie : «L’ordre vient d’en haut» - Libération


Nour Salem

@Libération

Le directeur des médias indépendants Radio M et «Maghreb Emergent» est retenu depuis vendredi au siège de la Direction générale de la sécurité intérieure.

Figure importante du journalisme algérien et directeur des médias Radio M et Maghreb Emergent, Ihsane el-Kadi a été arrêté, dans la nuit du 23 au 24 décembre, aux alentours de minuit, à 60 kilomètres d’Alger. Selon sa famille, six hommes de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) se sont présentés à la porte de la résidence familiale et ont demandé au journaliste de les suivre. Quelques heures avant son arrestation, Ihsane el-Kadi aurait reçu une convocation lui demandant de se présenter immédiatement à la DGSI à Alger, soit à plus de deux heures de route de son lieu de vacances.

Les bureaux de ses deux médias, dans le centre-ville d’Alger, ont été perquisitionnés le lendemain, à 15 heures, en présence du directeur menotté. Selon un communiqué publié sur le site web de Maghreb Emergent, «la police a demandé aux journalistes présents de quitter les lieux avant de procéder à la perquisition des ordinateurs, tampons de l’entreprise et des dossiers administratifs de la société». Le matériel de l’entreprise a été saisi et les bureaux ont été placés sous scellés.

«Aucune procédure judiciaire n’a été respectée»

«Aujourd’hui, on peut arrêter un journaliste et le garder des jours en détention, mettre sous scellés les bureaux du journal, empêcher les avocats de rencontrer leurs clients et tout ça sans qu’aucune raison ne soit donnée», déplore un journaliste algérien qui préfère garder l’anonymat.


Continuer à Lire sur Libération

Kommentare


bottom of page