top of page

El Kadi Ihsane condamné à 5 ans de prison dont 3 ans ferme - Twala



La décision du tribunal dans l’affaire du journaliste El Kadi Ihsane est tombée. La condamnation est lourde : 5 années de prison, dont 3 années ferme contre l’ancien directeur de Radio M et Maghreb Emergent poursuivi pour des chefs d’inculpation liés à la perception de financements étrangers.


Le tribunal de Sidi M’mamed a rendu, donc, sa décision dans le procès de l’affaire El Kadi Ihsane, instruit le 26 mars 2023 et au cours duquel le prévenu avait refusé de répondre aux questions de la juge, en guise de protestation contre les propos du chef de l’Etat qui l’avait qualifié, lors d’un entretien télévisé, de « Khabardji ».


Outre cette lourde peine de prison, le tribunal a également condamné El Kadi Ihsane à une amende de 70 millions de centimes. Il a aussi prononcé la dissolution d’Interface Medias, société éditrice de Radio M et Maghreb Emergent, ainsi que le payement par celle-ci d’une amende de 1 milliard de centimes.


La décision du tribunal comporte aussi la confiscation de tous les biens saisis, ainsi qu’une amende de 100 millions de centimes à payer à l’ARAV en tant que dommages et intérêts.

Le dimanche 26 mars 2023, le représentant du ministère public avait requis 5 ans de prison ferme contre El Kadi Ihsane, une peine assortie d’une amende de 70 millions de centimes. Le parquet avait également requis la confiscation des biens saisis ainsi que l’interdiction pour le prévenu de l’exercice de toute activité publique en lien avec les chefs d’inculpation lesquels il était poursuivi, pendant5 ans.


L’ARAV, qui s’était constituée partie civile, avait réclamé 200 millions de centimes de dommages et intérêts.


Comments


bottom of page